Accueil » Observations durant les précédentes visites » Une attention toute particulière pour la Sarcelle

Observations durant les précédentes visites

Une attention toute particulière pour la Sarcelle

La Sarcelle d’hiver est le plus petit des canards européen, elle n’est pas particulièrement en danger d’extinction néanmoins des menaces pèsent sur l’espèce. La régression généralisée des zones humides en Europe depuis cinquante ans a affecté de manière importante les effectifs de Sarcelles d’hiver à l’échelle locale (même si la population globale reste stable).

Baguage sarcelle_IMG_5698

 

 

La Sarcelle d’hiver utilise en hiver la plupart des zones humides, des mares temporaires aux grands lacs, rivières et marais doux voir saumâtres. 3 000 d’entre elles ont déjà été comptées cette année aux Marais du Vigueirat. Avec la chute des températures annoncée les effectifs devraient grossir rapidement.

 

 

Depuis plusieurs années, Les Amis des Marais du Vigueirat ont intégré une étude de l’espèce mise en place par l’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Il s’agit d’un programme de baguage d’oiseaux sur les espaces naturels protégés. Cette étude a pour but d’en apprendre plus sur la migration et le taux de survie des individus. Ce suivi est réalisé tous les jours de novembre à mars, c’est la période pendant laquelle les oiseaux sont présent sur le site.

 Baguage sarcelle_IMG_5696