Accueil » Observations durant les précédentes visites » Observations naturalistes dans la Réserve naturelle nationale du 1er au 15 juin 2018

Observations durant les précédentes visites

Observations naturalistes dans la Réserve naturelle nationale du 1er au 15 juin 2018
Admirablement ajustées à la vie dans les airs, plus que tout limicole, les Glaréoles à collier s’abandonnent toujours au va-et-vient de leur quête alimentaire au-dessus des milieux en eau au sein de la réserve. Ces oiseaux nichent à même le sol cependant, leur nom même glaréole dérivant du latin glarea signifiant gravier et évoquant leurs sites d’habitat. Faut-il le rappeler, leur situation en France est précaire et leur statut d’oiseau nicheur est jugé en danger d’extinction sur le territoire national…
Classée également en catégorie « En danger » dans la Liste rouge nationale, compte tenu de la très faible taille de la population, une Cigogne noire se laisse surprendre à rechercher sa nourriture dans l’espace ouvert des sansouïres. Résident forestier pour ce qui intéresse sa nidification, il s’agissait là d’un oiseau immature, reconnaissable aux plumes brunâtres du corps ; l’espèce niche en France dans la moitié nord, en majorité dans le quart nord-est. A poursuivre parmi les espèces considérées en danger, dont la tendance se porte au déclin, citons les observations du Blongios nain qui, s’il se tient le plus souvent bien caché dans les roseaux ou dans les jeunes tamaris bordant les eaux amenées par les roubines, se déplace volontiers en vol pendant la journée ; contrairement au Butor étoilé, dont les séries de sourds mugissements ne résonnent plus que rarement dans le marais en cette première quinzaine du mois de juin. Présence peu ordinaire pour la période d’observation, le territoire métropolitain se trouvant être en limite sud de son aire de reproduction, sa nidification est anecdotique en France, un mâle de Canard pilet en plumage nuptial surclasse d’élégance les canards nicheurs locaux. Également d’une sobriété des couleurs qui est un raffinement, les Spatules blanches s’illustrent superbement d’un bec en forme de… cuillère plate… qui leur donne une place à part et unique au milieu de l’avifaune européenne…
La liste des espèces d’oiseaux observées aux Marais du Vigueirat, lors des visites guidées à pied dans la réserve naturelle du vendredi 01 juin au vendredi 15 juin 2018 :
en gras, espèce pour laquelle la population nicheuse en France est jugée menacée (selon la Liste rouge des oiseaux menacés en France métropolitaine – 2016),
en italique, nom scientifique de l’espèce,

Aigrette garzette Egretta garzetta, Avocette élégante Recurvirostra avosetta, Bergeronnette printanière Motacilla flava, Bihoreau gris Nycticorax nycticoraxBlongios nain Ixobrychus minutus, Bondrée apivore Pernis apivorus, Bouscarle de Cetti Cettia cetti, Busard des roseaux Circus aeruginosusButor étoilé Botaurus stellaris, Canard chipeau Mareca strepera, Canard colvert Anas platyrhynchos, Canard pilet Anas acutaChardonneret élégant Carduelis carduelis, Chevalier culblanc Tringa ochropus, Choucas des tours Corvus monedula, Cigogne blanche Ciconia ciconiaCigogne noire Ciconia nigra, Circaète Jean-le-Blanc Circaetus gallicusCisticole des joncs Cisticola juncidis, Cochevis huppé Galerida cristata, Corneille noire Corvus corone, Coucou gris Cuculus canorus, Crabier chevelu Ardeola ralloidesCygne tuberculé Cygnus olor, Échasse blanche Himantopus himantopus, Épervier d’Europe Accipiter nisusÉtourneau sansonnet Sturnus vulgaris, Faucon crécerelle Falco tinnunculusFaucon crécerellette Falco naumanniFaucon hobereau Falco subbuteo, Fauvette à tête noire Sylvia atricapillaFauvette mélanocéphale Sylvia melanocephala, Flamant rose Phoenicopterus roseus, Foulque macroule Fulica atraFuligule milouin Aythya ferina, Gallinule poule-d’eau Gallinula chloropusGlaréole à collier Glareola pratincola, Goéland leucophée Larus michahellisGuifette moustac Chlidonias hybrida, Grand Cormoran Phalacrocorax carbo, Grande Aigrette Ardea alba, Grèbe castagneux Tachybaptus ruficollis, Grèbe huppé Podiceps cristatus, Guêpier d’Europe Merops apiaster, Héron cendré Ardea cinerea, Héron garde-bœufs Bubulcus ibis, Héron pourpré Ardea purpurea, Hirondelle rustique Hirundo rustica, Hypolaïs polyglotte Hippolais polyglotta, Ibis falcinelle Plegadis falcinellus, Martinet noir Apus apusMartin-pêcheur d’Europe Alcedo atthis, Mésange charbonnière Parus major, Milan noir Milvus migrans, Moineau domestique Passer domesticusMoineau friquet Passer montanus, Mouette rieuse Larus ridibundus, Nette rousse Netta rufinaOie cendrée Anser anser, Ouette d’Égypte Alopochen aegyptiaca, Pie bavarde Pica pica, Pigeon ramier Columba palumbus, Râle d’eau Rallus aquaticus, Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos, Rousserolle effarvatte Acrocephalus scirpaceusRousserolle turdoïde Acrocephalus arundinaceus, Spatule blanche Platalea leucorodiaSterne hansel Gelochelidon nilotica, Sterne pierregarin Sterna hirundo, Tadorne de Belon Tadorna tadornaTalève sultane Porphyrio porphyrio, Tarier pâtre Saxicola rubicolaTourterelle des bois Streptopelia turtur, Tourterelle turque Streptopelia decaocto et Vanneau huppé Vanellus vanellus ; soit 75 espèces…

 Photo d’un Tarier Patre mâle par Clément Pappalardo