Accueil » L'actualité des Marais » Les oiseaux n’attendent pas le printemps

L'actualité des Marais

Héron pourpré_08052015-6342 Les oiseaux n’attendent pas le printemps

 

Si l’équinoxe du 21 mars officialise le premier jour du printemps dans notre calendrier, chez les oiseaux la migration a déjà bien commencée. Certains partent, d’autres arrivent, c’est le chassé-croisé de la gente à plumes.

Fin mars, alors que les derniers hivernants sont sur le départ, les oiseaux venus d’Afrique commencent à être observés aux Marais du Vigueirat. Certains ne sont que de passage mais la plupart prennent leurs quartiers d’été dans la Réserve.

Parmi eux, le Héron pourpré (Ardea purpurea), proche cousin de notre Héron cendré, au délicat plumage roux. Il a voyagé sur plusieurs milliers de kilomètres depuis l’Afrique sub-saharien pour venir se reproduire dans nos contrées.

Sur le site, les roselières sont les premières à reprendre vie. Les petits passereaux sont en quête d’un partenaire voir même en pleine construction du nid. N’oubliez pas de bien tendre l’oreille sur les sentiers des Marais du Vigueirat, car les premiers chants de Butors étoilés résonnent dans le marais. La réserve est un espace privilégié pour l’observation de cette espèce car elle accueille presque 10 % de la population française.