Accueil » Agir sur le territoire » Les actions sociales » Le projet de micro crèche bio

Le projet de micro crèche bio

Dès le milieu d’année 2011, plusieurs salarié(e)s des AMV, le plus important employeur de Mas-Thibert, expriment un besoin en matière de mode de garde des jeunes enfants, qui s’est rapidement étendu à l’ensemble des habitants et familles du village.

Le projet a débuté en 2012 par le lancement d’une étude de faisabilité quant à la création d’une micro-crèche à Mas-Thibert, réalisée par les Amis des Marais du Vigueirat et autorisée par la Ville d’Arles. Plusieurs réunions ont également eu lieu en présence de plusieurs élus et des services techniques de la Ville d’Arles, du CCAS d’Arles, du médecin de la PMI, de la CAF, du Centre Social Culturel de Mas-Thibert et des AMV, en vue d’étudier un certain nombre de points importants.

Une analyse des besoins a été réalisée à Mas-Thibert, ainsi qu’une consultation des services de l’Etat Civil pour la période 2005 à 2011, qui ont permis de démontrer la viabilité et l’utilité de la création d’un micro-crèche bio à Mas-Thibert.
 

Qu’est-ce qu’une micro-crèche ?
Le décret du 20 février 2007 a introduit, dans son article R. 2324-47, la possibilité de créer un établissement à titre expérimental, appelé micro-crèche. C’est une structure d’accueil pouvant accueillir des enfants de 0 à 6 ans, d’une capacité maximale de 10 places. Ces établissements ont pour objectif d’apporter une réponse adaptée à des besoins spécifiques : communes rurales de petite taille, zone urbaine sensible.
 

Une micro-crèche à Mas-Thibert ?
Au niveau de l’emplacement de la future micro-crèche, celle-ci pourrait être aménagée dans les locaux de la halte-garderie fermée depuis 2007, dans le bâtiment du centre socio-culturel les Tuiles Bleues de Mas-Thibert. Le plan d’aménagement de la future micro-crèche ainsi que le montant total des travaux et de l’équipement nécessaires a été mis au point en partenariat avec le médecin de la PMI d’Arles et les services techniques.

A ce jour, le projet pédagogique, le règlement intérieur, l’organigramme et le prévisionnel budgétaire de la micro-crèche ont été réalisés.

En ce qui concerne le financement du projet, une demande de subvention a déjà été adressée au Conseil Général des Bouches-du-Rhône et au programme européen LEADER en ce qui concerne l’équipement de la micro-crèche.
 

La démarche écologique de la micro-crèche
La micro-crèche bio sera une structure d’accueil saine et sécurisante à travers l’alimentation, l’hygiène et le mobilier.
La micro-crèche bio se veut soucieuse de l’environnement et respectueuse du principe d’éco-responsabilité, aussi les fournisseurs investis dans la même démarche de responsabilité environnementale et sociale, de préférence des entreprises de la région, seront privilégiés.
Tous les revêtements de surface (sol et mur) devront être écologiques, et pour cela bénéficier des labels existants.
Les différentes constructions devant être mise en place à l’intérieur des bâtiments ainsi que l’isolation devront se faire avec des matériaux écologiques et durables, en utilisant les ressources locales comme par exemple l’isolation des faces nord des bâtiments avec du roseau.
Les revêtements de sol pourront être soit du parquet ou du linoléum, leur composition à base de matières premières renouvelables, huile de lin, résine de pin, farine de liège et de bois, dans le respect des enjeux du développement durable.
Les peintures des murs devront être naturelles et 100% écologiques, à base d’huiles végétales par exemple.
Les produits d’entretien utilisés (nettoyants ménagers, lessive, nettoyants vaisselle) devront également être écologiques. Le personnel de la crèche suivra une formation à l’utilisation de produits bios et écologiques utilisés pour l’entretien des locaux et pour les produits de soins des enfants.
Le mobilier utilisé pour l’équipement de la crèche devra être composé de bois issus de forêts durables, en privilégiant les matériaux type chêne ou acacia.